loading

Sitemap x

Colombie
zone de crise oubliée

d
scroll

La Colombie est ravagée par une guerre civile brutale depuis plus de 50 ans.

Les affrontements entre les troupes du gouvernement, les rebelles, les paramilitaires et les criminels ont conduit à une catastrophe humanitaire à l’origine de

220 000 morts
25 000 personnes portées disparues
27 000 enlèvements et
5,7 millions de personnes déplacées.

Les victimes sont des indigènes, des afro-colombiens, des petits paysans, des syndicalistes et des défenseurs des Droits de l'homme.

Sites

Colombie
CapitaleBogotá
Population45,7 millions d'habitants (2013)
Langue nationaleespagnol
Espérance de vie75 ans
PIB par habitant11 000 dollars (2012)
Quibdó Bogotá vIsraël rAfghanistan

Abraham Doblado - Délégué CICR Colombie

Abraham

Abraham Doblado est né à Genève en 1980 de parents espagnols. Il dirige depuis 2012 le bureau du CICR à Quibdó, dans la jungle colombienne de la région de Chocó. Cette zone frontalière du Panama est particulièrement touchée par la guerre civile.

vIsraël rAfghanistan

Population sur place

vIsraël rAfghanistan

Hector Cordoba et Lorena Mosquera accompagnent le collaborateur du CICR Abraham Doblado lors de ses interventions dans la jungle de la région de Chocó. Luisa Marmolesco fait partie des autorités du village et Hector Tunay est professeur dans un hameau reculé. Manuela Trellez tient un petit restaurant à Quibdó. Ils décrivent leurs craintes et leurs attentes pour cette région oubliée.

Qu'avez-vous dans vos poches?

De quoi êtes-vous particulièrement fier?

Qu’est-ce qui vous rend heureux?

Qu'est-ce qui vous préoccupe?

Quel futur imaginez-vous pour vos enfants?

Le conflit

Le conflit armé entre les organisations de la guérilla, notamment les Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC) et l'Armée de libération nationale (ELN), l'Etat et les paramilitaires de droite trouve ses origines dans la répartition inégale des territoires de Colombie.

La guerre civile perdurant pendant des décennies, les rebelles se financent davantage grâce au trafic de drogue et aux enlèvements et les paramilitaires commettent parfois leurs crimes avec l’accord (tacite) des propriétaires des terres et dans certains cas de l'armée.

L'ancien gouvernement d'Alvaro Uribe affaiblit sensiblement les FARC et l'ELN. D'autre part, les paramilitaires sont officiellement démobilisés. Cependant, les combattants s'organisent en nouveaux groupes armés et continuent le combat, souvent mandatés par les entreprises agricoles ou par la mafia de la drogue.

Historique des évènements marquants

1965 - 1966 Début de la guerre civile Début de la guerre civile
Fondation des deux groupes de guérilla marxistes «Armée de libération nationale» (ELN) et «Forces armées révolutionnaires de Colombie» (FARC).
1980 Montée des cartels de la drogue Montée des cartels de la drogue
Les années 80 voient fleurir le trafic de drogue.
1984 Le pays en état d'urgence Le pays en état d'urgence
Accord de cessez-le-feu entre les FARC, l'ELN et le M-19. Après l'assassinat du ministre de la justice par les grands cartels de la drogue, notamment le Cartel de Medellin, le pays vit en état d'urgence et les campagnes contre le trafic de drogue se renforcent.
2002 Massacre dans le département de Chocó Massacre dans le département de Chocó
Le massacre des FARC et des paramilitaires fait 117 victimes dans le département de Chocó, dont 44 enfants qui avaient été utilisés comme boucliers humains.
2005 Amnistie pour les paramilitaires Amnistie pour les paramilitaires
Une nouvelle loi fait office d’amnistie pour les extrémistes des escadrons de la mort et pour les groupes paramilitaires. Entre-temps, de nouveaux groupes armés surgissent, souvent appelés localement Bandes criminelles («bandas criminales», Bacrim) reprennent déjà l'héritage des paramilitaires.
2008 Libération de la politicienne Ingrid Betancourt Libération de la politicienne Ingrid Betancourt
La population commence à se rebeller ouvertement contre les exactions des FARC. En février, ils sont des centaines de milliers à descendre dans les rues de Bogotá pour manifester contre les FARC et exiger la libération de quelque 700 otages.
2009 - 2012 Marche populaires Marche populaires
Le nombres de marches populaires contre la violence et pour une solution qui favorise la paix augmentent à travers le pays
2012 Début des négociations de paix à Cuba Début des négociations de paix à Cuba
Les FARC déclarent renoncer aux enlèvements pour financer leurs actions. Cette déclaration reste une promesse creuse, les enlèvements continuent.

Mission

La Colombie est à l'aube de la paix. Les négociations entre le gouvernement et la guérilla ont repris depuis novembre 2012, ce qui était impensable pendant des décennies.

vIsraël rAfghanistan
Des habitants qui doivent quitter leurs terres et tout laisser derrière eux. La terre est directement liée à la culture, surtout dans la conception des peuples indigènes. Le problème principal de la région, c'est l'expulsion des gens de leur village.
Abraham Doblado, Les CICR délégués in Colombie
www.icrc.org/colombia
  Afghanistan Colombie Israël Rép. Dém. du Congo Suisse
x
Person - Question
Function